Institution

Historique

Le pensionnat s’installa, le 3 août 1850, dans une maison particulière, sur un emplacement chargé d’histoire, au pied du Château d’Isenbourg.

Un site sanctifié par la prière de moines Bénédictins dont le Prieuré Saint-Valentin jouxtait la propriété du 12e au 17e siècle. (Il en reste comme témoin l’ogive de la cuisine de l’Institution).

Un site marqué par la culture des Jésuites qui y séjournèrent entre 1618 et 1765 (une borne portant l’insigne des Jésuites : la main qui pointe les trois doigts portant la date 1741 surmontée des lettres I H S et de la croix, se trouve encore dans le mur de la cour).

Le bâtiment principal , avec le pignon Renaissance et l’oriel, date de 1660 et fut construit par le Sieur Pierre Hildenbrandt, Landschreiber (équivalent à notaire).

Par héritages et ventes successifs, cette maison avec son bel escalier de pierre, passa d’un propriétaire à l’autre jusqu’en 1718 quand elle fut acquise par les Chevaliers de l’Ordre Teutonique établis à Rouffach depuis le 13e siècle, comme habitation pour leurs commandeurs. Sept commandeurs s’y succédèrent jusqu’en 1791.

C’est Guillaume de Breitenlandenberg qui fit restaurer les pièces historiques qui forcent notre admiration : la pièce à oriel avec le magnifique poêle en faïence sur lequel se trouvent les écussons de Breitenlandenberg, ainsi que sur la cheminée de la pièce voisine ; à remarquer aussi les merveilleux planchers, les revêtements muraux en chêne sculpté, le plafond en stuc (pièce du milieu) d’une exécution remarquable.

En 1789, les Commandeurs quittèrent Rouffach. En 1793, on établit à la Commanderie le Conseil Révolutionnaire et en 1795, la maison fut vendue comme bien national à un notaire.

Puis elle fut louée en 1809 par des industriels suisses qui y installèrent une filature et un tissage (des métiers à tisser furent installés jusque dans les greniers).

En 1813, le tissage employait 350 ouvriers.

En 1823, la maison avec jardin (commanderie), ainsi que la maison avec cour et jardin ayant appartenu aux Jésuites et un jardin sont vendus en un lot à un industriel.

La filature comprenait 1 200 broches et un moulin à deux tournants.

C’est Mme Beck de Sierentz, la dernière propriétaire qui vend l’ensemble à la Congrégation des Sœurs de Ribeauvillé.

Les Sœurs veulent y établir, d’après le texte de la demande d’approbation gouvernementale adressée au Préfet : « un Pensionnat pour les jeunes personnes de la campagne.

Le but que nous nous proposons est de leur enseigner la langue française et les ouvrages que doit savoir une bonne mère de famille ».

En 1823, la maison avec jardin (commanderie), ainsi que la maison avec cour et jardin ayant appartenu aux Jésuites et un jardin sont vendus en un lot à un industriel.

La filature comprenait 1 200 broches et un moulin à deux tournants.

C’est Mme Beck de Sierentz, la dernière propriétaire qui vend l’ensemble à la Congrégation des Sœurs de Ribeauvillé.

Les Sœurs veulent y établir, d’après le texte de la demande d’approbation gouvernementale adressée au Préfet : « un Pensionnat pour les jeunes personnes de la campagne.

Le but que nous nous proposons est de leur enseigner la langue française et les ouvrages que doit savoir une bonne mère de famille ».

1851 : 107 Pensionnaires

1896 : Construction de la Chapelle dédiée à St-Joseph 1939 : Fondation officielle de l’Amicale des Anciennes Elèves du Pensionnat (avec près de 600 membres)

1955 : Importants travaux de modernisation, d’agrandissement et d’entretien qui donnent au Pensionnat son aspect actuel.

1969 : Signature du Contrat d’Association avec l’Etat

1970 : Fondation de l’A.P.E.L. (Association des Parents d’Elèves de l’Enseignement Libre)

1973 : Création de l’Association de Gestion

1979 : Le Pensionnat a un nouvel intitulé : Institution St-Joseph

1980 : La congrégation a recours pour la première fois à une Directrice laïque : Melle Dennefeld

1983 : Fermeture du lycée Professionnel

1988 : Melle Schmidlin remplace Melle Dennefeld. Fermeture de l’Internat. Il n’y a plus de communauté religieuse à St-Joseph

2000 : Mme Jurkiewicz remplace Melle Schmidlin à la direction de l’établissement.

2004 : M. Flamant remplace Mme Jurkiewicz. comme chef d'établissement

2009 : Mme Giraud est nommée chef d'établissement du premier degré

2010 : M. Chanet remplace M. Flamant comme chef d'établissement

2011 : Le 1er septembre l'établissement rejoint la Fondation Providence de Ribeauvillé ; l'Association de gestion est dissoute

Mme Fairon est nommée chef d'établissement du premier degré

2015 : M. UNDREINER remplace M. CHANET comme chef d'établissement

Depuis l'été 2015 un vaste programme de restructuration de l'établissement est lancé, les travaux se poursuivent encore à ce jour.


La tutelle de la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence à Ribeauvillé

L'institution Saint Joseph à Rouffach  est un établissement privé, associé à l'Etat par contrat. Il est, avec 10 autres établissements scolaires répartis sur toute l’Alsace et à Belfort, sous la tutelle de la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé. Ces établissements accueillent près de 11 000 élèves.

Sr Jacqueline Barondeau, Supérieure générale de la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé et autorité de tutelle est assistée d’un conseil de tutelle et d’une déléguée à l’exercice de l’autorité de tutelle. Cette dernière accompagne les chefs d’établissement dans leurs missions pédagogique, éducative et pastorale ainsi que les communautés éducatives par l’organisation de temps de réflexion, de formation et /ou d’animation autour du projet éducatif porté par la Congrégation et la Fondation.

Ce projet veut porter une attention plus particulière à la manière dont se vivent la confiance, l’accueil, l’intériorité, la solidarité et la créativité dans nos établissements.

Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé  : www.providence-ribeauville.net


La Fondation Providence de Ribeauvillé

A l’initiative de la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé, une Fondation a été créée en 2011. 

Présidée par Sr Monique Gugenberger, la Fondation Providence de Ribeauvillé regroupe 9 établissements catholiques d’enseignement, une entreprise adaptée et 5 établissements du médico-social, situés en Alsace et en Franche-Comté. Elle assure la gestion sociale et financière de tous ces établissements.

Ses objectifs

  • Assurer et promouvoir l’accueil, l’éducation, la formation humaine, intellectuelle, professionnelle et spirituelle d’enfants, de jeunes et d’adultes au sein d’établissements d’enseignement, de structures d’éducation spécialisée ou de formation, en apportant notamment aide et soutien aux personnes en difficulté ;
  • Offrir aux personnes âgées ou dépendantes les conditions humaines et spirituelles les plus favorables pour leur retraite, dans la prise en compte de leur histoire ;
  • Soutenir les travaux d’étude et de recherche sur la Congrégation des Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé et son histoire ;
  • Organiser et soutenir des actions de partage, d’échange et de solidarité.

Elle promeut une solidarité croissante et effective entre les établissements.

Les établissements de la Fondation Providence de Ribeauvillé

  • Cours Notre-Dame des Anges - 90000 BELFORT
  • Lycée Sonnenberg - 68130 CARSPACH
  • Institution Sainte-Jeanne d’Arc - 68100 MULHOUSE
  • Institution Saint-Jean - 68000 COLMAR
  • Institution Sainte-Marie - 68150 RIBEAUVILLE
  • Institution Saint-Joseph - 68250 ROUFFACH
  • Institution La Providence - 67000 STRASBOURG & VENDENHEIM
  • Institution Sainte-Clotilde - 67083 STRASBOURG CEDEX
  • Institution Sainte-Philomène - 67504 HAGUENAU
  • La Providence - Hilsenheim
  • Le Willerhof - Hilsenheim
  • EHPAD Sainte Famille - 68150 RIBEAUVILLÉ
  • EHPAD Saint-Antoine - 68 ISSENHEIM

Fondation Providence de Ribeauvillé www.fondation-providence-ribeauville.org


Coordonnées de l'établissement

Fondation Providence de Ribeauvillé
Institution Saint-Joseph
11 rue Poincaré
68250 Rouffach

Tél. 03 89 49 62 16
Fax 03 89 78 55 51
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

© institution saint-joseph 2019